On part en Balade...

L’île de Ré à Vélo !!

août 31, 2020

Que l’on sillonne l’île de Ré à pied ou à vélo, pour un mode de déplacement écologique, tout en pratiquant une activité sportive, c’est aussi un bon moyen de s’inviter au coeur des villages de l’île. De flâner un peu partout pour s’imprégner des lieux… Se rendre sur les marchés colorés, se balader le long des jolis ports, ou encore se rafraîchir en forêts.

On a vraiment adoré se balader à vélo tout le long des marais salants, et traverser les réserves naturelles qui sont un spectacle à eux seuls. L’heure était à l’ admiration, à la contemplation et à l’émerveillement… Le temps s’était arrêté et c’est ce qu’on a fait, s’arrêter, pour immortaliser ces instants de pur bonheur en photographiant tous ces oiseaux migrateurs qui viennes sur l’île et cette nature presque intacte. Côté océan, pareil, vous pourrez profiter pleinement des grandes étendues de plages et de dunes où faune et flore se mêlent… Et où chaque plage (petite ou grande) a son charme.

Le vélo est un moyen très pratique et assez rapide sur l’île pour se rendre d’un village à un autre ou à la plage.

L’île de Ré c’est 100 km de côte et près de 50 plages idylliques, pour une surface de 85 km2, avec 138 km de pistes cyclables ! Quand même. Elle est également en 4ème position des plus grandes îles de France métropolitaine (devant la Corse, l’île d’Oléron et Belle-île-en-mer).

L’activité du sel est encore présente sur l’île, avec ces 2000 tonnes de récolte par an. La culture de la pomme de terre également avec l’Alcmaria fondante et la Charlotte à chair jaune. Mais aussi ses vignobles produisants le vin, le pineau et le cognac.

Côté sport, il n’y a que l’embarras du choix… Tennis, Golf, Balades à vélo, en VTT ou à pied. La baignade, la natation, le paddle, le surf… Et pour les amoureux de sensations fortes, les vols en ULM ! Côté « terre ferme » vous pourrez préférer le cheval… Par exemple.

Sur nos 3 jours de vélo, nous avons pu nous rendre dans 9 villages sur les 10 existants. Chaque village a son charme et son identité, avec ses roses trémières et autres variétés fleuries. Rien ne cloche, tout est parfait, un peu trop disent certains. C’est surtout qu’il y a beaucoup, beaucoup de moyen sur l’île…

Nous nous sommes posés quelques jours à Sainte-Marie-de-Ré (située au sud-ouest), et l’ une des plus anciennes de l’île, car sa construction remonte à l’époque Médiévale. Elle se situe entre mer et vignes et est labellisée  « Station Verte » (depuis 2001)  & « Ville Étoilée » (pour ces efforts en faveur d’une meilleure qualité de la nuit et la réduction de la pollution lumineuse). Vous y apercevez son Clocher (datant du XIVème siècle), reconnaissable par sa flèche gothique. Sainte-Marie fait partie des communes qui vivent toute l’année. Nous étions dans les dunes, face à la mer de cette côte sauvage magnifique, avec pour les amateurs de glisse, les spots de surf des Grenettes.

Clocher de Sainte-Marie
Côte sauvage à Sainte-Marie

Jour 1

Départ de Sainte-Marie en direction de Loix (au centre de l’île) Petit village bordé par l’Atlantique sur 14 km de côtes, le Fier d’Ars et les marais salants (très joli, soit dit en passant). Le village abrite une petite église Sainte Catherine, bordée de Tilleuls, au sol rougeoyant. Elle abrite également un village artisanal (reliure et restauration de documents anciens, savonnerie, ateliers d’artistes locaux…) entre autres. Loix a reçu le label Cittaslow, (villages de pierres et d’eau). Nous avons voulu trouver le village artisanal, mais en vain, car la signalétique manque cruellement sur l’île toute entière et c’est bien dommage…

Moulin à marée

On a poussé jusqu’à la Couarde-sur-mer (situé au centre/ouest de l’île) Une seule et même étendu de sable sur 5 km de long avec de nombreuses activités balnéaires et nautiques (voile, kite, surf, paddle…) que nous n’avons pas testé, faute de temps. Le Chenal de Goisil, petit port très pittoresque et bucolique… A voir absolument, car il a inspiré et fait rêvé de nombreux peintres et photographes…

Eglise Notre Dame de l’Annonciation

Et retour à Sainte-Marie

Jour 2

Départ de Sainte-Marie en direction d’Ars-en-Ré (situé dans le nord-ouest de l’île) et son très joli village classé « plus beau village de France » et son très joli port. Au centre, son incontournable clocher et sa flèche noire de l’église Saint-Etienne qu’il est impossible de rater ! Ars-en-Ré c’est aussi le départ des pistes cyclables pour découvrir les marais salants et les nombreux oiseaux migrateurs qui s’y réfugient. Une très belle balade en perspective.

Eglise Saint-Etienne, édifice gothique classé Monument Historique en 1903

Ensuite on a pédalé jusqu’à Saint-Clément-des-Baleines (situé à l’extrémité nord de la côte). Une pause s’imposait après avoir parcouru 60 km de pistes (sans vélo électrique…) à travers la forêt, les petits chemins et marais salants (aux reliefs tous différents) et la réserve d’oiseaux, sous une chaleur épouvantable!!!! Pause obligé au célèbre glacier LA MARTINIÈRE de l’île. Nous avons tout de même eu le courage de monter les 257 marches du Phare des Baleines bordé d’une forêt domaniale, avec pour récompense, un panorama grandiose sur l’océan et la très belle et longue plage de la Conche des Baleines.

Le Phare des Baleines
Vue panoramique du phare des Baleines sur la vielle tour et la plage de la Conche

Située sur la commune des Portes-en-Ré (au nord-est), vous ne raterez pas  la Réserve Naturelle de Lilleau des Niges (qui fêtait ses 40 ans en 2020) ! et qui est l’une des plus importantes d’Europe) « classée », en bordure du Fier d’Ars et qui sert de refuge à des centaines de milliers d’oiseaux migrateurs (Avocette élégante et échasse, Aigrette, Echasse blanc…) sur une surface de 200 hectares. Nous n’avons pas poussé jusqu’aux Portes dû à une trop forte canicule qui sévissait sur l’île durant nos 3 jours à vélo. Sinon vous y découvrirez le « petit bois de Trousse Chemise » avec la plage du même nom (la plus belle de l’île dit-on), la plage de la Patache…

Et retour à Sainte-Marie (encore 60 km à faire !!!!)

Jour 3

Départ de Sainte-Marie en direction de Saint-Martin-de-Ré (situé à l’est) « Capitale » de l’île de Ré, dit-on… Est une citée fortifiée par Vauban et classée Patrimoine Mondial de l’humanité par l’UNESCO. La citée devait pouvoir abriter toute la population de l’île en cas d’attaque de l’ennemi.

Fortifications de Saint-Martin construites sous le règne de Louis XIV par Vauban
Port de Saint-Martin

Ensuite direction La Flotte (situé au sud-est de l’île) et deuxième village classé « plus beaux village de France » et le plus étendu de l’île. Avec son charmant port de plaisance, son village où il fait bon flâner à travers les rues. Ses boutiques attrayantes, où l’amabilité est de mise, comme vous pourrez faire un tour sur le marché coloré d’inspiration Médiéval où tout y fait bon vivre. Sans oublier sa jolie petites plages de l’Arnérault, située à deux pas du port. 

Port de la Flotte
Autre point de vue du Port de la Flotte

Et quelques kilomètres après, Rivedoux-Plage (situé à l’extrémité de la côte sud-est de l’île) qui se rencontre après avoir franchi le Pont et c’est ici qu’on arrive ! Avec ses deux longues plages de sable blond. C’est un village animé Été comme Hiver et c’est un haut lieu de l’élevage des huitres. Vous aurez le choix d’une promenade le long du port, de suivre le sentier littoral du Défend (à vélo), avec le phare de Chauveau, ou peut-être que vous préférerez la fraîcheur d’un sous-bois. Vous n’aurez que l’embarras du choix. 

Vue sur le pont depuis Rivedoux-Plage
Phare de Chauveau

Et retour à Sainte-Marie

Ce fût un très bon et beau moment que nous avons passé sur l’île de Ré. Au fil de notre séjour j’ai apprécié cette nature préservée et quasiment omniprésente partout où nous nous rendions. Aucun panneaux publicitaire à l’horizon. Aucune ligne à haute tension, ni antenne relais, visibles en tout cas… Pour venir perturber notre champ visuel et notre quiétude. Même si, l’île à vélo est préférable d’y venir hors haute saison.

On vous partage ici toutes nos bonnes adresses glanées ici et là, mais surtout nos véritables coups de coeur :

Ré en Vrac – une épicerie éco-responsable qui vend du vrac sur les marchés toute l’année : www.reenvrac.fr (concept original, très bon accueil et très bons produits bio).

La Chocolatière – Artisan Chocolatier – La Flotte – 1 rue du Marché : chocolat-re.fr (Grande variété de chocolat qu’on ne se lasse pas de goûter… Leur spécialité : Le Saunier (mélange de ganache 99% de cacao à la fleur de sel)

BONNE ESPERANCE – Collection de vêtements et d’objets (Marque dédiée à la vie au bord de mer) – La Flotte & Portes-en-RéLa marque qui crée et fabrique une partie de sa collection s’engage à reverser 1€ pour chaque tee-shirt vendu à l’association THE OCEAN CLEANUP. La création est en France et la fabrication au Portugal. Retrouvez-les sur : www.bonne-esperance.fr (l’accueil y est très très chaleureux, à l’écoute et leur collection très originale et en coton bio.

Côte sauvage de Sainte-Marie & tenue venant de BONNE ESPERANCE

Les papas CONFITURIERS – Entreprise Artisanale Familiale de confitures à Saint-Martin-de-Ré – 32 rue de Sully – Pas moins de 50 parfums classiques et pour certaines, différents noms évocateurs comme : La Richelieu, Maman Chérie, La Patache, Maitresse Adorée…). Retrouvez-les sur : www.lespapasconfituriers.fr (l’accueil y est convivial et les confitures à tomber. On a adoré ces confitures où le goût du fruit dépasse le goût du sucre ajouté. Elles se mangent même à la cuillère ! Et c’est tant mieux car on peut se les faire livrer à domicile, partout en France !)

LA MARTINIÈRE – Maître Artisan Glacier sur l’île de Ré à Saint-Martin, La Flotte et Saint Clément-des-Baleines : www.la-martiniere.fr (Un très grand choix de glaces artisanales (je vous recommande la pistache) mais vous aurez aussi le choix de glaces 100 % Végétales)

Ce qui nous a fait grand défaut :

La Signalisation !! Car à de nombreuses reprises nous nous sommes retrouvés là, sans pouvoir nous orienter, soit dans un village, soit en pleine nature et à la croisée de chemins. Heureusement que l’île n’est pas déserte !! Et que l’on a toujours trouvé une âme bienfaisante qui pouvait nous renseigner, sinon !?

Les heures des marées, Très très importantes et pas toujours évident lorsque l’on planifie un trajet, de se préoccuper de ce petit détail qui peut devenir une grande nécessité. La marée haute c’est plus sympa pour les baignades et autres loisirs. Comme pour certains ports de plaisance qui ont plus de charme à marée haute !

Prévoyez l’imprévisible ! Nous nous sommes rendus sur l’île de Ré, la dernière semaine de Juin, là où les journées sont plus longues que les nuits, là où les températures devraient être bien chaudes, mais le temps est bien capricieux, surtout de nos jours. Nous passions du soleil aux nuages, du vent (du nord) à la pluie, hormis nos 3 jours à vélo de grosse canicule… Alors prévoyez chapeaux et imper… Mais tout le monde le sait, l’année 2020 marquera tous les esprits…

En tout cas, je vous souhaite un très très beau séjour sur cette île de Ré(ve)…

Plage des Gollandières à Bois Plage

You Might Also Like