Bijoux Mode

NODOVA – BIJOUX ETHIQUES, NATURELS ET HAUT EN COULEUR

juin 21, 2015

Comment les natifs de la forêt Amazonienne vivent en ramassant des graines ?

Grâce à NODOVA, ils travaillent en total respect avec l’écosystème, et ces graines, communément appelées tagua, sont  une remarquable alternative à l’ivoire animale, dont le but est de lutter contre le massacre des éléphants.

Alors s’il vous plait, n’achetez plus les yeux fermés et donnez du sens à votre beauté…

presentation-de-trois-colliers-nodova

Elodie Guillerm,  jeune femme brillante de 28 ans, Bretonne d’origine, passée par les bancs d’une prépa HEC et diplômée de l’Ecole Supérieure de Commerce et de Management à Poitiers, est créatrice et co-fondatrice de NODOVA.

Férue de mode, attachée aux valeurs éthiques et au développement durable, Elodie se retrouve, en 2009, dans une communauté Quichua, retirée dans les Andes, pour enseigner auprès des enfants et organiser des ateliers d’entrepreneuriat avec les femmes. Toutes ces femmes se sentent en parfaite harmonie et cherchent ensemble des solutions pour améliorer leur quotidien, et scolariser les enfants les plus démunis du village.

bijoux-nodova-equipe2

Elodie est conquise par l’idée évoquée par l’une d’entre elle, qui serait d’apprendre à confectionner des bijoux en Tagua, Cet ivoire végétal qui par sa ressemblance, est une excellente alternative à l’ivoire animal. Elle avait remarqué que les touristes aimaient ces bijoux naturels. Conquise par l’idée, elle donne sa confiance aux femmes.

Et c’est le début d’une aventure entrepreneuriale sociale et solidaire dans le monde de la mode !

graines-de-tagua---ivoire-végétale---bijoux-nodova

Grâce à la coopérative créée par NODOVA en 2011, les femmes de cette communauté Andine peuvent ainsi exprimer leur savoir-faire artisanal, tout en étant bien rémunérés. Elles utilisent des matières naturelles aux couleurs lumineuses de l’Amérique Latine, lié à l’esthétisme Européen.

NODOVA a obtenu, en 2014, la certification Commerce Equitable par le Label Fair For Life, pour garantir le respect de l’homme et de l’environnement dans ses engagements.

Bijoux-Nodova-equipe

Après 4 ans d’activité, l’entreprise compte 4 salariés en France. La coopérative Andine emploie 16 femmes, et 145 bourses scolaires ont été remises via l’association Avenir Nodova.

Nodova est également partenaire de l’ONG Ishpingo qui œuvre au plan de reforestation de la Forêt Amazonienne d’Equateur.

Tous ces paramètres donnent du sens à ses bijoux, sans oublier d’être chic. Les subtils accords de couleurs sont pensés en fonction des tendances afin d’assortir son bijou à sa tenue. Les deux collections par an, dessinées par l’équipe Nodova sont distribuées dans 300 boutiques à travers le monde.

quatres-bijoux-nodova

Aujourd’hui, l‘ambition d’ Elodie est de dupliquer le concept qui fait le succès de la marque, à d’autres pays, avec d’autres groupes de femmes, pour mettre en lumière d’autres matières naturelles et savoir faire.

J’ai pris beaucoup de plaisir à raconter l’histoire de cette femme de 28 ans qui voue sa vie aux autres, en donnant du sens à sa vie et en se mobilisant pour préserver et protéger l’environnement.

Encore bravo Elodie pour tout ce que vous faites…

N’attendez plus, donnez vous aussi du sens à  votre beauté…

Je peux vous assurer que ce sont de très beaux bijoux et d’une douceur incomparable. Retrouvez toute la collection sur leur site :

www.nodova.com et sur le blog : www.blog.nodova.com ainsi que dans de nombreux points de vente en France, en Europe et à l’étranger. Vous les trouverez facilement sur le site Nodova à la rubrique « point de vente »

Pour ma part, j’ai découvert  les bijoux  Nodova dans les magasins BIOCOOP et à Compiègne, vous les trouverez facilement à la boutique Coccinelle, Rue des Lombards, qui a également une adresse dans le 18ème à Paris, au 39 rue du Poteau.

J’espère que ce billet sur la fabrication de bijoux, contribuant à ne plus massacrer les éléphants, vous aura touché autant qu’à moi…

Vos retours me le diront d’ailleurs.

Photos © Nodova – Illustration de couverture © Ingrid B.

You Might Also Like